Ocelet

Soutenance de thèse : Ocelet et format raster

Le 15 décembre 2015 à Montpellier, Mathieu Castets (UMR TETIS) a soutenu sa thèse intitulée : Pavages réguliers et modélisation des dynamiques spatiales à base de graphes d’interaction : conception, implémentation, application

Résumé

La modélisation et la simulation de dynamiques spatiales, en particulier pour l'étude de l'évolution de paysages ou de problématiques environnementales pose la question de l'intégration des différentes formes de représentation de l'espace au sein d'un même modèle. Parmi les différents outils existants de modélisation de dynamiques spatiales (Cormas, Dypal, Netlogo, Seles, GAMA, ...), Ocelet est un langage métier basé sur le concept original de graphe d'interaction. Ce type de graphe porte à la fois la structure d'une relation (qui peut être spatiale, fonctionnelle, hiérarchique, sociale, ..) entre entités d’un modèle et la sémantique décrivant son évolution. Les relations entre entités spatiales sont ici traduites en graphes d'interactions et ce sont ces graphes que l'on fait évoluer lors d'une simulation. S’il est communément admis que l'on peut modéliser l'espace soit par des formes aux contours définis (format vecteur), soit par une discrétisation en grille régulière (format raster), les concepts à la base d'Ocelet peuvent potentiellement manipuler ces deux formes de représentation. Le format vecteur est déjà intégré dans la première version d'Ocelet. L'intégration du format raster et la combinaison des deux restaient à étudier et à réaliser.

L'objectif de la thèse est d'abord étudier les problématiques liées à l'intégration des champs continus et leur représentation discrétisée en pavage régulier, à la fois dans le langage Ocelet et dans les concepts sur lesquels il repose. Il a fallu notamment prendre en compte les aspects dynamiques de cette intégration, et d'étudier les transitions entre données géographiques de différentes formes et graphe d'interactions à l'aide de concepts formalisés. Il s'est agi ensuite de réaliser l'implémentation de ces concepts dans la plateforme de modélisation Ocelet, en adaptant à la fois son compilateur et son moteur d'exécution. Enfin, ces nouveaux concepts et outils ont été mis à l'épreuve dans trois cas d'application très différents : deux modèles sur l’île de la Réunion, le premier simulant le ruissellement dans le bassin versant de la Ravine Saint Gilles s'écoulant vers la Côte Ouest de l'île, l’autre simulant la diffusion de plantes invasives dans les plaines des hauts à l'intérieur du Parc National de La Réunion. Le dernier cas décrit la spatialisation d'un modèle de culture et est appliqué ici pour simuler les rendements de cultures céréalières sur l’ensemble de l’Afrique de l’ouest, dans le contexte d'un système d'alerte précoce de suivi des cultures à l'échelle régionale.

2015-11-16 12:23:35

52 eme Colloque ASRDLF à Montpellier

Le 9 juillet 2015, Xavier Augusseau (UMR TETIS) a présenté : Des modèles et simulations spatio-temporelles comme "objets intermédiaires" pour mettre en débat l'étalement urbain à la Réunion

Le 52ème colloque de l'Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF) a eu lieu du 7 au 9 juillet 2015 à Montpellier, France.

Xavier Augusseau (UMR TETIS) a eu l'occasion d'y présenter un aspect des travaux réalisés dans le cadre du projet DESCARTES (ANR 11-AGRO-002-01).

2015-07-09 15:00:00
Retour en début de page  

Présentation d'Ocelet au pôle SEAS-OI

Le 5 mail 2015, dans le cadre des séminaires SEAS-OI, Pascal Degenne a effectué une présentation d'Ocelet intitulée : Modélisation et simulation de dynamiques spatiales et paysagères. Exemples de travaux réalisés avec Ocelet

Lieux :

Pôle SEAS-OI

40 avenue de Soweto,
97410 Saint Pierre,
Ile de La Réunion

Résumé de la présentation :

Ocelet est un langage métier dédié à la modélisation et la simulation de dynamiques spatiales développé à l'UMR TETIS. À travers le concept de graphe d'interactions, Ocelet permet l'intégration de processus spatiaux dans leur diversité de représentations. Cette intégration favorise une compréhension systémique et spatialisée des processus en jeux sur un territoire ou un paysage. Pascal a présenteé plusieurs exemples d'application donnant un aperçu de la diversité des problématiques que l'on peut aborder avec cet outil : dynamique d'évolution d'usage des sols, processus spatiaux de diffusion (d'une plante invasive, d'un pathogène ou d'un insecte ravageur dans son milieu), dynamique d'un trait de côte de mangrove, et quelques autres. Il a expliqué les concepts à la base du langage ocelet et la plateforme de modélisation qui a été développée autour de ce langage.

2015-05-05 10:00:00
Retour en début de page